Edit
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Elle donne naissance à des jumeaux à 64 ans : elle est ensuite jugée “mère inapte” et perd la garde de ses enfants

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram

 

Aujourd’hui, l’âge n’est plus un obstacle insurmontable à la maternité. Même les femmes d’un certain âge peuvent désormais procréer grâce à des progrès scientifiques considérables. Mauricia Ibanez est certainement un exemple parfait à cet égard : la femme a donné naissance à des jumeaux en 2017, à l’âge de 64 ans. Ce n’est que grâce à une thérapie de fécondation réalisée aux États-Unis que Mauricia a pu réaliser son rêve de redevenir mère. Ce choix a été très controversé, non seulement en raison de l’âge avancé de la femme, mais aussi parce que les services sociaux lui avaient déjà retiré une fille par le passé. À 69 ans, Mauricia a perdu la garde de ses jumeaux parce qu’elle a été jugée “inapte” à s’en occuper.

Mauricia Ibanez est considérée comme la “mère la plus âgée d’Espagne” et la raison en est qu’elle a donné naissance à ses jumeaux à l’âge de 64 ans. La femme, ancienne fonctionnaire du ministère des affaires étrangères, ne voulait pas céder à l’inexorabilité du temps qui passe et a décidé de suivre une thérapie de fécondation aux États-Unis afin d’avoir un enfant. Avec lafécondation in vitro, on peut clairement surmonter les obstacles du mécanisme naturel de fécondation. Mauricia a donné naissance à des jumeaux en 2017, mais aujourd’hui elle a été déclarée malade mentale et elle a été éloignée de ses enfants. La femme n’était pas nouvelle dans ce genre d’accusation, puisqu’elle avait déjà été privée de la garde de sa première fille dans le passé, car elle était considérée en “état d’abandon”.

Son cas avait déjà soulevé une grande controverse à l’époque, qui tournait autour du problème moderne des “grand-mères/mère”, c’est-à-dire des personnes d’un certain âge qui, grâce aux progrès technologiques, parviennent encore à satisfaire leur besoin de parentalité. Mauricia n’a pas vu sa première fille depuis 2014 et n’a aucun contact avec elle, mais nous savons que la petite fille a trouvé une nouvelle famille adoptive au Canada. Les jumeaux, nés en 2017, ont maintenant 4 ans et les services sociaux ont déterminé que Mauricia est incapable de s’occuper d’eux de manière responsable. Tous les rapports se terminent par ce constat, sans toutefois exclure une éventuelle réunion familiale lorsque les petits seront grands. Mauricia en tant que mère, se sent bien sûr perdue et désespérée parce qu’on lui enlève ses enfants.

En Espagne, il y avait déjà eu un cas record : Carmen Bousada avait donné naissance à des jumeaux à l’âge de 67 ans, faisant d’elle la mère la plus âgée d’Espagne, mais après seulement trois ans, elle a été terrassée par un cancer insidieux.

Son cas avait déjà soulevé une grande controverse à l’époque, qui tournait autour du problème moderne des “grand-mères/mère”, c’est-à-dire des personnes d’un certain âge qui, grâce aux progrès technologiques, parviennent encore à satisfaire leur besoin de parentalité. Mauricia n’a pas vu sa première fille depuis 2014 et n’a aucun contact avec elle, mais nous savons que la petite fille a trouvé une nouvelle famille adoptive au Canada. Les jumeaux, nés en 2017, ont maintenant 4 ans et les services sociaux ont déterminé que Mauricia est incapable de s’occuper d’eux de manière responsable. Tous les rapports se terminent par ce constat, sans toutefois exclure une éventuelle réunion familiale lorsque les petits seront grands. Mauricia en tant que mère, se sent bien sûr perdue et désespérée parce qu’on lui enlève ses enfants.

En Espagne, il y avait déjà eu un cas record : Carmen Bousada avait donné naissance à des jumeaux à l’âge de 67 ans, faisant d’elle la mère la plus âgée d’Espagne, mais après seulement trois ans, elle a été terrassée par un cancer insidieux.

Related Posts