Edit
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Troisième confinement en un an pour des millions de Français

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram

Plus de 18 millions de Français, dont les habitants de la région parisienne, vont de nouveau être confinés à partir de vendredi pour un mois, avec des modalités plus flexibles que lors des précédents confinements, a annoncé jeudi le gouvernement, face à l’accélération de l’épidémie en France.

Après l’avis de l’Agence européenne du médicament, la France va par ailleurs reprendre la vaccination avec AstraZeneca, a annoncé le premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse, précisant qu’il se ferait lui-même vacciner dès vendredi.

« De nouvelles mesures de freinage massives de l’épidémie interviendront à compter de ce vendredi soir minuit, et pour 4 semaines », dans 16 départements, dont Paris et sa région, a annoncé M. Castex, alors que la France approche de la barre des 100 000 morts de la COVID-19, et que « la progression de l’épidémie s’accélère nettement ».

Il a cependant précisé que les écoles resteraient ouvertes, ainsi que les commerces vendant « des biens de première nécessité », dont les libraires.

« S’agissant des déplacements hors du domicile, notamment pour pouvoir s’aérer, se promener, faire du sport, ils seront encadrés, mais selon des règles plus souples qu’en mars et novembre dernier », lors des deux premiers confinements en France, a-t-il souligné. Mais les déplacements entre régions seront interdits.

Le couvre-feu, actuellement en vigueur à partir de 18 h, sera repoussé à 19 h.

« C’est une troisième voie que nous retenons, une voie qui doit permettre de freiner sans enfermer », a-t-il insisté, décrivant des mesures « indispensables », « équilibrées » et « territorialisées ».

Related Posts